Réussir sa prise de parole en public

Examens / Le grand oral du baccalauréat / Conférences...


                          CLIC sur l'image pour accéder à la méthode et au contenu

Prendre la parole en public, c’est prendre sa place dans l’espace et s’autoriser à être. Seulement après vient le temps de la parole.


  1. Conduire sa parole

La parole est une idée, véhiculée par notre émotion sur le chemin de notre intention.

Tous ceux qui prennent la parole en public doivent d’abord apprendre à conduire leur corps "véhicule émotionnel", afin de maîtriser le transport d’idées.

Les émotions, comme les pensées, sont par essence impalpables, immatérielles, invisibles. Par le biais du cerveau, elles entraînent dans le corps, des réactions palpables, matérielles, visibles.

  • Un véhicule made in India & made in China

L'orient a compris depuis longtemps que nos émotions pouvaient avoir un impact sur notre corps non négligeable.  Grâce à une culture de l'équilibre, de l'harmonie, de la maîtrise de soi, du silence et du bien-être, les Asiatiques semblent rester de marbre face à toutes les situations.

Pour nous, les Occidentaux, qui aimons tant nous répandre en sentiments, les cultures asiatiques, semblent créer des personnes froides, distantes, dénuées de sentiments et d'émotions, presque inhumaines. Peut-être que cette culture de la maîtrise de soi, permet d'échapper aux effet négatifs des émotions, et peut-être, s'empêchent-ils aussi, de bénéficier des effets positifs.

Mais pour celui qui en a assez de se faire submerger par les émotions négatives, aller voir du côté de l'orient peut-être une excellente solution.

Les savoirs faire dans l'équilibre et le fonctionnement émotionnel de notre corps ne manquent pas: un savoir-faire indien, par la médecine ayurvédique, chinois, par la médecine chinoise et le TAO. De nombreux sujets méritent notre intérêt: les méridiens, les chakras, le ying /yang l'équilibre des forces contraires, les 5 éléments

Nous sommes de plus en plus nombreux, à nous tourner vers ces enseignements remarquables et à nous réapproprier le pouvoir de notre corps. Peut-être en avons-nous assez, d'enrichir les laboratoires pharmaceutiques et de se bourrer de cachets quand il suffit souvent de se bouger les fesses et de travailler sur soi.

  • Un  véhicule made in France

 

Avons-nous des équivalents au Yin/Yan ou à la kundalini en occident?

Nous avons le caducée d'hermès, il symbolise lui aussi l’harmonie des forces contraires. Le caducée est-il devenu pour autant le symbole d'un art de vivre occidental ?

A priori non, bien qu'il me plaît à penser, que cet art d'accorder les contraires, se retrouve en France, dans notre amour du rire, de la caricature, dans notre côté Rabelaisien, excessif et moqueur équilibré par notre bienveillance et notre côté bon enfant. Le caducée d’Hermès ferait un très bon symbole de la liberté d'expression, de l'art de vivre à la Française, bien qu'il soit certainement originaire de Summer repris par les Grecs, les alchimistes et que nombreux sont ceux qui le confondent avec celui d'Asclépios.

 

Heureusement, depuis 100 ans une découvertes fait des miracles et corrobore le savoir-faire asiatique : la physique quantique. Alléluia !

 

Comme une formule magique, il suffit de proférer son nom, PHYSIQUE QUANTIQUE, et un profond silence se fait. Personne ne rit aux théories de la physique quantique, peut-être, parce que personne n’y comprend rien, ou au contraire, parce qu’elle explique tellement bien tout ce que nous ressentons à l’intérieur de nous.

 - La matière présente un comportement ondulatoire 

 Je suis de la matière et je suis une onde.

- L’influence de l'observateur sur l'objet observé

En tant qu’onde, j’ai le pouvoir d’influer sur mon environnement.

- L’intégrale de chemin

 J’ai en moi, tous les chemins possibles de mon existence pour aller d’un point à un autre.

Si cela vous intéresse, découvrez aussi : le futur influence le passé, les univers parallèles, l’énergie du vide, etc.

Les théories quantiques expliquent bon nombre de paradoxes et leurs découvertes confirment en moi, cette petite voix intérieure qui me dit bien souvent, que je ne suis limitée, que par mes propres croyances.

En apparence les découvertes révolutionnaires de la physique quantique, n'ont rien changer dans nos habitudes.

Elle déstabilise tellement nos conceptions du vivant et notre rapport au monde, qu'elle existe en parallèle de notre société. Pour celui qui s'y intéresse, c'est un changement profond qui s'opère en lui,  aussi profond que celui qui accède à la méditation.

  •  Un  véhicule made in Moi

C’est donc par une approche quantique, Rabelaisienne et orientale que j'aborde le fonctionnement émotionnel du corps humain, afin qu'en quelques heures vous puissiez, sans accident, conduire vos idées.

 

 2. Rester en équilibre

Pour l’émotif, le timide, l'orateur sans maitrise de son sujet, prendre la parole en public, peut se transformer en véritable naufrage. L’orateur s’accroche à sa parole, magma informe de borborygmes, comme à une bouée de secours et dérive le plus rapidement possible jusqu’à la sortie.

À l’inverse l’orateur aguerri peut de son orgueil, écraser, piétiner, exploser le travail d’autrui, ou s’écouter gloser, sans jamais rien créer lui-même.

 

C’est pour cela que le "véhicule émotionnel" de toute prise de parole doit être la bienveillance,

avec soi-même et avec autrui.

 

 

 

Description des méridiens

Ce symbole représente l’interaction du Yin et Yang :

 il est l’expression du changement cyclique Yin-Yang et tout être vivant est soumis à cette règle.

- en montrant leur complémentarité

- en montrant leur opposition

- en montrant que l’un donne naissance à l’autre

- en montrant que l’un contient une partie de l’autre

Le caducée n’est pas un objet anodin, un simple sceptre de héraut divin. Il symbolise davantage. Il est la figuration d’une idée complexe qui sous-entend l’aspect énigmatique, insaisissable et fragile de la vie et de la mort, car nul ne voit d’où vient la vie et nul ne sait où mène la mort. Mais le tout tient à peu de choses. Seul le pressentiment d’une présence égale de forces antagonistes émerge comme une condition nécessaire à la fertilité. Un pressentiment s’appliquant de la même manière aux autres forces contraires pour atteindre une potentielle harmonie, un équilibre en devenir.