Parodie de chansons

Chansons parodiées par Sabine Kratus Arguëi Fontes - Libre de droit - modifiable - transformable à souhait.

« La faute à nos dirigeants » 

D’après « La faute à Voltaire » chanson de Gavroche  dans les Misérables.

Clic ci-dessous pour écouter la chanson originale.

TEXTE DE CHANSON PARODIÉE EN PDF

Clic ci-dessous

Télécharger
LA FAUTE A NOS DIRIGEANTS.pdf
Document Adobe Acrobat 114.3 KB

{Gavroche}
Je suis dans la misère,

Je suis tombé par terre,

Faute à nos dirigeants
C’est la faute à Voltaire

Et les parlementaires

Le nez dans le ruisseau,

Qu’ont voté l’confinement,

C’est la faute à Rousseau
je sais, je suis mortel

Je ne suis pas notaire,

Je veux que ma vie soit belle

C’est la faute à Voltaire

La vie, c’est rire, chanter,

Je suis petit oiseau,

Danser et s’embrasser
C’est la faute à Rousseau

{Tous}
Il est dans la misère,

Il est tombé par terre,

Faute à nos dirigeants
c'est la faute à Voltaire

Et les parlementaires

Le nez dans le ruisseau,

Qu’ont voté l’confinement,
c'est la faute à Rousseau

On sait, on est mortel

Si tu n'es pas notaire,

On veut que notre vie soit belle

C’est la faute à Voltaire

La vie, c’est chanter, rire

Tu es petit oiseau,

Danser et s’embrasser

C’est la faute à Rousseau

{Gavroche}
Le virus de la peur
Je suis tombé sur terre

Sur moi ne marche pas

Même Dieu ne sait pas comment
J’écoute plus les médias

Je n’ai ni père, ni mère

Qui servent nos dictateurs

Qui m’reconnaissent leur enfant
Je m’f’rai pas vacciner

Je m’suis fait une famille

Et pas non plus tester
Avec ceux qui n’en ont pas

Pour rester en santé

Joyeux drilles en guenilles

J’préfère rire et chanter
Avec un cœur gros comme ça


{Tous}
Il est dans la misère,

Il est tombé par terre,

Faute à nos dirigeants

C’est la faute à Voltaire

Et les parlementaires

Le nez dans le ruisseau,

Qu’ont voté l’confinement,

C’est la faute à Rousseau

Le virus de la peur

Joie est ton caractère,

Leur sert qu’à s’faire du beurre

C’est la faute à Voltaire
Pour rester en santé

Misère est ton trousseau,

On préfère rire et chanter
C’est la faute à Rousseau

{Gavroche}
Je suis un troubadour

Je suis un va-nu-pieds
Je respire la liberté

Mais, nu, le pied va quand même
J’fais rire le monde autour

Je prends ce qui me plaît
Pour qu’ils conservent la santé

Pour payer, pas de problème

Mais pour nos dirigeants

Je fais des pieds de nez
Le rire les fait tomber

Aux marchands et à leurs dames

{Tous}
Faut dire qu’y a de quoi s’moquer

Et pour te rattraper

Vu ce qu’ils font d’notre argent

Il leur faut plus d’un gendarme !

 

{Gavroche}
De ma vie vous décidez

On me connaît partout

Je n’vous ai rien demandé

De Clignancourt à Belleville

Laissez-moi faire le pitre

Je suis aimé par tous

C’est là mon libre arbitre

Sauf par les sergents de ville

Pourquoi nous interdire

Je vis de ce qui vient

Tout c’qui nous fait plaisir

 Et de ce qui ne vient pas

La santé est sociale

Sans savoir à l’avance

La santé est mentale

L’menu du prochain repas

Ensemble est mon Bonheur

Misère est mon trousseau


{Tous}

On veut se faire la bise

C’est la faute à Rousseau

Sans qu’on s'culpabilise

On est laid à Nanterre

{Gavroche}

De tuer sa mère, sa sœur

C’est la faute à Voltaire


{Tous}

Mourir sans avoir vécu

Et bête à Palaiseau

{Gavroche}

Et vivre sans plaisir

C’est la faute à Rousseau

{Tous}
Ne plus voir un sourire

Si tu n’es pas notaire

{Gavroche}

Il en a vraiment ras l'cul

C’est la faute à Voltaire

 

{Tous}
La vie, c’est chanter, rire

Tu es petit oiseau

{Gavroche}

Danser et s’embrasser

C’est la faute à Rousseau

{Tous}
Il est dans la misère,

Il est tombé par terre,

Faute à nos dirigeants
C’est la faute à Voltaire

Et les parlementaires

Le nez dans le ruisseau,

Qu’ont voté l’confinement,

C’est la faute à Rousseau

On sais, on est mortel
Si tu n’es pas notaire,

On veut qu’notre vie soit belle

C’est la faute à Voltaire

La vie, c’est rire, chanter,

Tu es petit oiseau,
Danser et s’embrasser

C’est la faute à Rousseau

La vie, c’est rire, chanter,

Tu es petit oiseau,
Danser et s’embrasser

C’est la faute à Rousseau

 


 

" Le démasqué"

D’après Le Déserteur de Boris Vian

Clic ci-dessous pour écouter la chanson originale.

TEXTE DE LA CHANSON PARODIÉE EN PDF

 Clic ci-dessous

Télécharger
CHANSON LE DÉMASQUÉ 02.pdf
Document Adobe Acrobat 78.0 KB

Monsieur le Président
Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être
Si vous avez le temps

 

Vous m’avez imposé

 Je viens de recevoir

De rester solitaire

 Mes papiers militaires

De dénoncer mes frères

 Pour partir à la guerre

Et puis de me masquer

 Avant mercredi soir

 

Monsieur le Président

 Monsieur le Président

Je ne peux pas le faire
Je ne veux pas la faire
Je ne vis pas sur terre

 Je ne suis pas sur terre
En ayant peur des autres gens

 Pour tuer des pauvres gens

C'est pas pour vous fâcher
Il faut que je vous dise
Ma décision est prise
Je vais me démasquer
Je m'en vais déserter

 

Au lieu de nous soigner

 Depuis que je suis né

 De rester solidaire

 J'ai vu mourir mon père

 Vous terrorisez mon père

 J'ai vu partir mes frères

 Et blâmer mes enfants

 Et pleurer mes enfants

 

 

L’microbe est si petit

 Ma mère a tant souffert

 Qu’il traverse les masques

 Elle est dedans sa tombe

 Pourquoi pas mettre un casque

 Et se moque des bombes

 Et s’aimer en combi

 Et se moque des vers

 

  Depuis qu'vous gouvernez

 Quand j’étais prisonnier

 Vous vivez comme un roi

 On m'a volé ma femme

 Vous faite dicter vos lois

 On m'a volé mon âme

 Volez mes libertés

 Et tout mon cher passé

 

 Plus nous sommes malades

 Demain de bon matin

 Plus vous devenez riches

 Je fermerai ma porte

 On sait maintenant qui triche

 Au nez des années mortes

 Arrêter vos salades

  J'irai sur les chemins

 

Je reprendrai ma vie
Je mendierai ma vie

Respect’rai le vivant
Sur les routes de France

Embrasserai mes amis

De Bretagne en Provence


Et je dirai aux gens

Refusez d'obéir

Refuser de le mettre

 Refusez de la faire

Refuser de vous soumettre

 N'allez pas à la guerre

 Montrez-moi un sourire

 Refusez de partir

 

S’il faut cacher une face
S'il faut donner son sang

Allez cacher la vôtre

 Allez donner le vôtre

Je n’serai jamais des vôtres

 Vous êtes bon apôtre

Monsieur le Président
Monsieur le Président

Si vous me poursuivez
Prévenez vos gendarmes

Que je n'aurai pas d'arme
Et qu'ils pourront tirer

Et qu'ils pourront tirer